Vendredi 24 avril 2015 à 20h00 au Théâtre Vladimir Canter

Si la nature l’avait permis, Danyèl Waro et Alain Peters auraient eu un fils, qui se serait appelé Zanmari baré. Mais voilà, grâce et talent dérogent par fois aux lois naturelles. Tant mieux.

Crédit photo : © Emmanuelle Villeneuve

Crédit photo : © Emmanuelle Villeneuve

Tout a été dit, ou presque, sur Zanmari Baré. De sa filiation artistique (Danyèl Waro, Firmin Viry). De son dévouement total au maloya. De sa discrétion presque maladive, strict reflet d’une sensibilité exacerbée. De sa capacité peu commune à susciter des frissons, malgré lui, dirait-on. Pas besoin de lire la presse hexagonale (dithyrambique) pour savoir que Zanmari Baré est un GRAND artiste. Mais on ne s’empêchera pas, pour autant, d’en éprouver une certaine fierté. En première partie, le tout premier concert sur scène de Mélanie Bourire et Anne O’aro, alias Oktöb : un duo féminin de voix et percussions, au cœur du fonnkèr.

Zanmari Baré : chant, kayanm. Mikaël Talpot : sati, bob, choeur. Serge Parbatia : pikèr, choeur. Loran Dalo : congas, choeur. Willy Paitre : roulèr, choeur. Stéphane Gaze : kayanm, chœur

Billets sur monticket.re